A l’occasion de la « Journée Internationale des Droits des Femmes », DLP15 s’est associée à la prestigieuse école « Le Cordon Bleu Paris » afin d’organiser une projection-débat, le jeudi 8 mars à 19h00.

Ce film réalisé par Vérane Frédiani explore la quête de l’excellence habitant plusieurs femmes chefs. De la formation de futurs chefs de grands établissements hôteliers à la gastronomie populaire lyonnaise, « A la Recherche des femmes chefs » se penche sur le parcours de femmes extra-ordinaires.
Ce film a été retenu dans la compétition des Césars 2018, où il concourt pour le César du Meilleur Film Documentaire et pour le César du Meilleur Scénario Original

« Ils sont barbus, tatoués et trustent le devant de la scène culinaire. La gastronomie, une affaire de mecs ? Paradoxal, quand la gestion des fourneaux domestiques demeure encore souvent une tâche ­féminine. Inexistantes, les femmes chefs de cuisine et sommelières, ou seulement masquées par la forêt des hommes dans un univers macho ? Animée par le désir de renverser la table face à cette domination masculine, ­Vérane Frédiani rencontre des professionnelles passionnées et pugnaces, qui tracent leur sillon dans un milieu où persistent organisation militaire et habitudes archaïques — l’absence, par exemple, de vestiaires femmes. Avec le constat que le cercle vicieux de la médiatisation n’arrange rien : « Les femmes ne sont pas invitées dans les manifestations publiques parce qu’elles ne sont pas connues, et pas connues parce qu’elles ne sont pas invitées », déplore l’une d’elles. De Paris à Buenos Aires, en passant par New York, les nouvelles héroïnes de la table et du vin témoignent d’un métier « dur pour tout le monde, mais où les fem­mes ont toujours plus à prouver ». Elles s’interrogent aussi, à l’instar d’Anne-Sophie Pic ou d’Adeline Grattard, sur l’existence d’une façon féminine de faire la cuisine. Les hommes ne sont pas absents ici, mais pas toujours à leur avantage, tel ce critique oenologique, plaisantant de manière graveleuse sur les sommelières « qui sont sous la table ». Au restaurant, comme ailleurs, le changement des mentalités se fait à petit feu. » (Télérama)

« « Mon but n’est pas d’accuser les hommes, mais plutôt de donner confiance aux femmes, assure Vérane Frédiani. Il faut qu’elles apprennent à se mettre en avant, à se valoriser dans la profession, à se coopter et à occuper le terrain. » Car, si, pour la réalisatrice, il n’y a pas de cuisine féminine à proprement parler, l’enjeu va bien au-delà d’une quête de parité : « Les femmes ont une conscience plus large des problématiques, du rôle et de l’importance de la cuisine dans la société, et sur Terre. » Pour elle, comme pour bon nombre des protagonistes de son film, les femmes, nourricières, créatives et généreuses, pourraient bien sauver la planète à travers la cuisine. » (Le Monde)

La projection sera suivie d’un débat avec la participation exceptionnelle de:

  • Soyoun Park, Chef Pâtissière, Enseignante au Cordon Bleu Paris
  • Alexandra Didier, Chef au Cordon Bleu Paris, réputée pour sa maîtrise de la cuisine moléculaire.
  • Esterelle Payany, Journaliste, Auteur et Critique Culinaire (Le Figaro, Télérama...)