Le cycle Ciné-Citoyen “Le trentenaire de la Chute du Mur de Berlin” se poursuit avec la projection du
film “Sonnenallee” le 7 novembre 2019 au Patronage laïque Jules Vallès, 72 avenue Félix Faure, 75015.

Poste Frontière Sonnenallee (Photo de Mehner/ullstein bild Getty Images)

Sonnenallee est une avenue de Berlin située dans les arrondissements de Neukölln et Treptow-Köpenick. A proximité immédiate du Grenzgebiet, “zone frontière”, une petite partie se trouvait en RDA pendant la partition de la ville. Le livre de Thomas Brussig, “Am kürzeren Ende der Sonnenallee”, écrit en 1995, raconte la vie dans cette partie de la rue dans les années 1980.

Le film “Sonnenallee”, sorti en 1999, est inspiré de ce livre. C’est une comédie, première réalisation cinématographique du metteur en scène de théâtre Leander Haußmann .

“Dans les films de la production est-allemande comprise
entre 1961 et 1989, il n’est jamais question du Mur et ce n’est que
très rarement que l’Allemagne de l’Ouest est mentionnée. Il faudra
attendre dix ans après la Chute du Mur pour qu’une équipe de
l’ex-RDA aborde le sujet, sous forme de comédie.

Selon le réalisateur, tous les événements racontés ont leur
fond de vérité et de vécu. Ainsi les Allemands de l’Ouest qui
lançaient des moqueries aux Allemands de l’Est depuis des
passerelles d’observation, les jeunes Allemands de l’Est qui
s’amusaient à courir après des cars de visiteurs de l’Ouest en
criant « Hunger ! Hunger ! » (Faim ! Faim !). Et les occupants du
car de se dire: « Mon Dieu, c’est horrible, regardez ce qui se passe
dehors ! » Le film fut un grand succès en Allemagne. Son humour
souvent au second degré pouvait aussi bien être compris par les
gens de l’Est que de l’Ouest, même si tout le monde ne riait pas aux
mêmes scènes…

L’histoire se passe dans les années soixante-dix, dans
un quartier
à proximité immédiate du Grenzgebiet,
« zone frontière »
. Et sans doute qu’après
avoir vu le film, plus d’un Allemand de l’Est a été pris d’un bon
coup d’Ostalgie (le mot par lequel on désigne en Allemagne la
nostalgie de la période RDA).”

Le film sera suivi d’un débat avec Paul Maurice, de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV).

Il a particulièrement développé des travaux de recherche sur la permanence des élites traditionnelles et intégration des permanents dans l’élite socialiste de RDA; sur l’intégration de la RDA dans l’espace intellectuel européen et sur les mouvements environnementaux en RDA,…

Il est le président de l’association “Groupe Interdisciplinaire de Recherche Allemagne-France – Interdisziplinäre Forschungsgemeinschaft Frankreich-Deutschland”, fondée à la suite de la première université d’été franco-allemande qui s’est tenue à Berlin en juillet 2002 .

Pour vous inscrire a cette projection-débat vous pouvez cliquer sur ce lien:
https://rsvp.dlp15.org/index.php/14687?lang=fr